Choisir son programme

Programmes 2017

Audit clinique ciblé sur le suivi des travailleurs de nuit

  • Groupe d’échange de pratiques
  • Initiation à la gestion des urgences en médecine du travail
  • Suivi post –professionnel des salariés exposés à l ‘amiante

AUDIT CLINIQUE CIBLE SUIVI DES TRAVAILLEURS DE NUIT

Elaboré par EP-Plus en suivant la méthodologie HAS de l’audit clinique ciblé, le programme « Travailleurs de nuit » s’adresse aux médecins du travail souhaitant progresser dans la qualité de leur suivi médical des travailleurs de nuit.

Le travail de nuit concerne de nombreux salariés et est reconnu comme ayant d’importants retentissements sur leur santé. Le médecin du travail est le professionnel de santé le plus en capacité de repérer l’altération de la santé des travailleurs de nuit. Il peut perfectionner leur suivi grâce notamment à :

  • un meilleur repérage des travailleurs de nuit (nombre, fonctions,...),
  • une connaissance approfondie de la nature même du travail de nuit,
  • une surveillance médicale renforcée,
  • une organisation des visites adaptées aux horaires de travail nocturne.

Le programme « Travailleurs de nuit » organisé par EP-Plus permet aux médecins du travail intéressés par le travail de nuit de perfectionner leursconnaissances et de fournir aux travailleurs concernés des conseils spécifiques lors des visites.

En s’inscrivant à ce programme, les médecins du travail ont l’opportunité de porter un regard critique sur leurs pratiques, de les analyser et de les améliorer.

La mise en place par chaque participant de son audit clinique ciblé débute par trois demi-journées de méthodologie et d’actualisation des connaissances assurées en collaboration avec le service sommeil de l’Hôtel Dieu.

Au programme

  • Horloge des rythmes biologiques sommeil et vigilance. Aspects physiologiques.
  • Epidémiologie du travail de nuit.
  • Quels salariés classer en Surveillance Médicale Régulière (SMR) « travailleurs de nuit » ? Aspects règlementaires.
  • Conséquences médicales du travail de nuit et / ou du travail posté sur la santé.
  • Recommandations sur le contenu et les modalités de la SMR « travailleurs de nuit »

L'organisation et la gestion des urgences en médecine du travail

Le médecin du travail conseille l’employeur sur l’organisation de la prise en charge des urgences en milieu de travail. Les situations sont très variées en fonction de la taille de l’entreprise, de sa situation géographique, de son activité (et donc ses risques) , et des moyens mis à disposition.

Nous proposons une journée de formation sur les grands principes de cette organisation :principe d’élaboration et de mise en œuvre des protocoles de prise en charge, moyens matériels, trousse d’intervention, formation des intervenants internes, information des salariés et de l’employeur, coordination avec les secours externes.

Cette formation permet également au médecin de disposer des bases d’une autoévaluation dans les sociétés qu’il a en charge dans le cadre de l’amélioration des pratiques.

Le suivi post-professionnel des salariés exposés à l'amiante

Un dispositif de suivi post-professionnel pour les travailleurs du secteur privé exposés à l’amiante existe en France depuis 1993. Il a été étendu en 2009 aux agents de l’État mais ce dispositif fonctionne mal : moins de 10% des salariés susceptibles d’en bénéficier font une demande de prise en charge.

En mai 2010 la HAS a émis une recommandation sur « Le suivi post professionnel des salariés exposés à l’amiante. »

Ce programme fera le point sur cette recommandation et les moyens à mettre en œuvre pour améliorer la prise en charge des salariés ayant été exposés.

Le groupe d'échanges de pratiques

Un médecin du travail fait quotidiennement appel à un vaste champ de connaissances tant dans les domaines de la médecine générale et des techniques sur les risques professionnels que sur les aspects psychosociaux, juridiques, ergonomiques,... Il est également en relation avec de nombreux professionnels concernés par les relations santé / travail : assistants sociaux, juristes, psychologues,... La mise en place d’un groupe d’échanges entre pairs permet ainsi la mise en valeur des caractères pluridisciplinaire et pluri-professionnel de la santé au travail.